BÉATRICE

MASSIN

« Aujourd’hui, je garde en héritage du baroque les fondamentaux qui composent une  danse d'architecture spatiale de la musique.

Musicienne de l’espace, mon écriture chorégraphique explore les matières infinies qui unissent ou éloignent les corps dansants. »


Béatrice Massin  //

 

Biographie

Chorégraphe, spécialiste de la danse baroque, Béatrice Massin est tout d’abord danseuse contemporaine, interprète dans plusieurs compagnies dont celle de Susan Buirge. En 1983, elle rencontre Francine Lancelot et intègre la compagnie Ris et Danceries. Elle y est successivement interprète, assistante, collaboratrice et chorégraphe. Démarre alors un long processus d’appropriation du langage baroque.

 

En 1993, elle fonde la compagnie Fêtes galantes. Depuis, Béatrice Massin approfondit sa démarche dans ses créations : Que ma joie demeure, Un Voyage d'Hiver, Songes, Un air de Folies, Fantaisies, Terpsichore, La Belle au bois dormant... et plus récemment Mass b, Fata Morgana et Quatre-Un. 

Fêtes galantes est en résidence depuis septembre 2019 à Danse à tous les étages pour le « Résodanse du bout du monde » et pour les saison 2020 - 2021 - 2022 au TSQY, scène nationale de Saint-Quentin-en-Yvelines. Dans le cadre de cette résidence, ABACA a été créé en juin 2021 et Requiem - la mort joyeuse sera créé en novembre 2022.

 

Aujourd'hui, ses créations allant à la recherche d’une danse baroque contemporaine font d’elle une chorégraphe au parcours reconnu.

Elle reçoit régulièrement des commandes : Le Roi danse, film de Gérard Corbiau (1999) ; Le Loup et l'Agneau, dans le cadre des "Fables à la Fontaine" (2004) ; La Place royale de Corneille, mise en scène d’Éric Vigner, Centre Dramatique de Bretagne (2011) ; En Piste à la demande de Daniel Larrieu, Dominique Boivin et Pascale Houbin (2012). Elle crée en 2013 avec Nicolas Paul, D'ores et déjà pour le Tricentenaire de l'École de danse de l'Opéra national de Paris et collabore la même année avec Jean-Claude Auvray pour Le Bal masqué de Verdi aux Chorégies d'Orange. Le CNDC d’Angers lui commande en 2016 pour son école Le Bal des kaleïdoscopes. En 2018, avec Pierre Rigal elle signe les chorégraphies de La Fugue en question dans le cadre des Talents Adami Danse 2018 ainsi que Vivaldisco commande du Conservatoire National de Danse de Paris pour le cycle EtuDiANSE op : 9.

En 2020, elle chorégraphie Le Joueur de flûte, commande du CCN / Ballet de l’Opéra national du Rhin pour le jeune public et fait partie du trio de chorégraphe qui réalise le projet participatif d’Offrande imaginé par Mié Coquempot. 2020 a aussi été l’année de la recréation du Loup et de l’Agneau à la demande du Théâtre National de Chaillot. Suite aux bouleversements engendrés par le Covid, Le Joueur de flûte sera  finalement créé et présenté en septembre 2022.

Depuis 2003, Béatrice Massin développe un important pôle pédagogique au sein de sa compagnie : l’Atelier baroque. Le fruit de ses recherches et de son travail sur la persistance du baroque à notre époque se matérialise en 2012 par la réalisation du premier DVD consacré à la danse et à la musique baroques, outil inédit destiné aussi bien aux danseurs qu’aux musiciens, aux curieux amateurs ou professionnels.

Soucieuse du devenir de la danse baroque et de l’amplification des possibles à partir de cette matière, Béatrice Massin a imaginé au sein de Fêtes galantes en 2018, La Fabrique des Ecritures pour convier de jeunes chorégraphes reconnus à s’emparer des matières baroques au travers des corps des interprètes de sa compagnie. Mickaël Phelippeau a été le premier invité avec le solo LOU. En janvier 2022 Gaëlle Bourges répond à la seconde commande de la Fabrique des écritures et crée pour deux danseurs de Fêtes galantes, LOULOU (la petite pelisse). 

« Béatrice Massin occupe une place rare dans le paysage de la danse contemporaine. 

 

Elle traque avec exigence l'âme de la danse et de la musique, de « l'être dansant » et du bonheur du geste,de l'adéquation musique/danse. Avec elle et ses danseurs, nous ne regardons pas le Baroque, mais c'est bien lui qui nous regarde. 

 

De fait, à chaque création, et avec la langue baroque, Béatrice Massin tente d'apporter une réponse à des questionnements sur l'espace, le visuel de la danse, le temps de la danse et de la musique, qui sont aussi, les principales thématiques de la danse contemporaine. C'est bien là que danse baroque et danse contemporaine se retrouvent. 

 

Béatrice Massin a donc dû réinventer « son corps baroque », son jeu de bras (...) pour elle le pied lui aussi est instrument de musique. (...) Cette danse a sa propre musique. Elle peut aussi exister dans le silence. »

 

ballet-dance.com

En quelques spectacles...

En quelques spectacles...

En quelques spectacles...
Rechercher une vidéo...
Fata morgana filmé au Château de Bouges

Fata morgana filmé au Château de Bouges

06:40
Lire la vidéo
Que ma joie demeure

Que ma joie demeure

04:29
Lire la vidéo
Un voyage d'hiver

Un voyage d'hiver

04:38
Lire la vidéo
Un air de Folies

Un air de Folies

06:17
Lire la vidéo

2022 / Réquiem - la mort joyeuse 

2022 / La Fabrique des Écritures #2 présente Loulou (la petite pelisse) par Gaëlle Bourges chorégraphe invitée

2021 / Abaca, spectacle familiale

2018 / Fata morgana

2018 / La Fabrique des Écritures #1 présente Lou par Mickaël Phelippeau chorégraphe invité

2018 / Prétexte

2016 / Mass b

2014 / La Belle au bois dormant, spectacle jeune public et familial

2012 / Fantaisies & Terpsichore avec l’ensemble les Talens Lyriques dirigés par Christophe Rousset

2011 / Recréation des chorégraphies de Francine Lancelot pour l’opéra Atys (Lully)

2011 / Création de La Belle Dame

2009 / Songes

2007 / Un Air de folies

2006 / Un Voyage d’hiver

2004 / La Parade baroque :inauguration du Centre National de la Danse.

2004 / Le loup et l’agneau dans le cadre des Fables à la Fontaine de la Petite Fabrique.

2002 / Que ma joie demeure

2001 / chorégraphie pour le Ballet de Lorraine, Noir du côté de Callot.

1999 / chorégraphie pour le film Le roi danse de Gérard Corbiau.

1998 / Pimpinone, Opéra chorégraphique.

1997 / Water Music

1996 / La Carte du Tendre

1994 / chorégraphie pour le film Jefferson in Paris de James Ivory.

1994 / Charpentier des Ténèbres

1993 / chorégraphie de l’opéra Médée (Charpentier), mise en scène JM. Villégier, direction : W. Christie.